Paroisses catholiques du secteur pastoral de l'Yvette

Bienvenue !

Temps de prière familial pour le dimanche du Christ Roi

Pour ce nouveau dimanche confiné et sans messe en présentiel dans notre église, nous vous proposons de nous unir pour un temps de prière dans la communion du Christ, chez nous, en famille, ou à défaut seul(e). 
Nous pouvons nous préparer à ce temps de prière familial en installant le lieu de la prière, en imprimant cette feuille, et en recherchant les liens des chants sur ordinateur ou téléphone pour pouvoir les écouter facilement ...
 
Dans notre coin prière, pour accueillir le Christ, roi de l’univers, nous pouvons disposer une bougie ou un lumignon avec une icône du Christ, et/ou une croix avec un ruban blanc, couleur liturgique de ce dimanche.
Nous pouvons également déposer une représentation du fruit de notre semaine que nous offrons à Dieu : mot, dessin, photo, objet …
 
Ouverture et signe de croix
 
Aujourd’hui, nous célébrons le Christ, roi d’humilité, qui veille sur nous et qui a besoin de nous pour bâtir son royaume d’amour. En union avec les membres de la paroisse, notre évêque, et tous les chrétiens, nous faisons lentement le signe de croix, signe du chemin de vie de Dieu en nous. Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.
 
 
Chant : Pour bâtir mon royaume
 
 
Viens, j’ai besoin de toi 
Pour bâtir mon royaume. 
Viens, j’ai besoin de toi :
Lève-toi pour vivre et pour aimer !
 
1. Pour bâtir mon Royaume,
j’ai besoin de tes mains !
Sauras-tu prêter tes mains,
Pour être signe d’Evangile !
 
2. Pour bâtir mon Royaume
J’ai besoin de tes bras ! 
Sauras-tu prêter tes bras,
Pour être signe d’Evangile ?
 
3. Pour bâtir mon Royaume,
J’ai besoin de ta voix !
Sauras-tu prêter ta voix,
Pour être signe d’Evangile ?

 

Temps de silence
 
Seigneur, me voici. Je viens simplement avec ce qui m’habite, mes préoccupations, mes peines, mes joies et les personnes qui sont dans mon cœur. 
Tu m’attends et tu m’accueilles comme un roi et un pasteur qui prend soin de chacun.
Je te confie mon désir pour ce temps de prière. Ouvre mon cœur à ta Présence, ouvre mes oreilles à ta Parole …
 
 
Introduction aux lectures
 
En ce dimanche qui clôt l’année liturgique, la Parole de Dieu nous appelle à contempler le Christ, roi non-violent, sans richesses matérielles, simple berger qui prend soin de toutes ses brebis avec tendresse. Nous sommes appelés à nous associer à son royaume d’amour, à le reconnaître dans chaque personne que nous côtoyons, et à rentrer dans la « sainteté des petits gestes » comme nous y exhorte le pape François.
Ecoutons le portrait de ce Roi pas comme les autres, qui nous attend dans la joie éternelle du ciel.
 
 
Lecture du livre du prophète Ezékiel 34, 11-12.15
 
Ainsi parle le Seigneur Dieu : Voici que moi-même, je m’occuperai de mes brebis, et je veillerai sur elles. Comme un berger veille sur les brebis de son troupeau quand elles sont dispersées, ainsi je veillerai sur mes brebis, et j’irai les délivrer dans tous les endroits où elles ont été dispersées un jour de nuages et de sombres nuées.
C’est moi qui ferai paître mon troupeau et c’est moi qui le ferai reposer.
 
 
Psaume 22
 
 
Il est l’agneau et le pasteur,
Il est le roi, le serviteur !
 
1. Le Seigneur est mon berger,
Je ne manque de rien.
Sur des prés d’herbe fraiche,
Il me fait reposer.
 
2. Il me mène vers des eaux tranquilles
Et me fait revivre ;
Il me conduit par le juste chemin
Pour l’honneur de son nom.
 
3. Si je traverse les ravins de la mort,
Je ne crains aucun mal,
Car tu es avec moi,
Ton bâton me guide et me rassure.
 
4. Tu prépares la table pour moi
Devant mes ennemis ;
Tu répands le parfum sur ma tête,
Ma coupe est débordante.
 
5. Grâce et bonheur m’accompagnent
Tous les jours de ma vie ;
J’habiterai la maison du Seigneur
Pour la durée de mes jours.
 
 
Evangile selon Saint Matthieu 25, 31-46
 
Une personne lit le texte de l’évangile. Nous laissons des mots, des phrases résonner en nous.
 
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs : il placera les brebis à sa droite, et les boucs à gauche.
Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : ‘Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ;     j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !’
Alors les justes lui répondront : ‘Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu...? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé ? tu étais malade ou en prison... Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?’ Et le Roi leur répondra :
‘Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.’  
Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche : ‘Allez-vous-en loin de moi, vous les maudits, dans le feu éternel préparé pour le diable et ses anges. Car j’avais faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’avais soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ; j’étais un étranger, et vous ne m’avez pas accueilli ; j’étais nu, et vous ne m’avez pas habillé ; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité.’ 
Alors ils répondront, eux aussi : ‘Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, avoir soif, être nu, étranger, malade ou en prison, sans nous mettre à ton service ?’
Il leur répondra : ‘Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne l’avez pas fait.’
Et ils s’en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle. »
 
 
Méditation proposée par le Père Guy 
 
Nous écoutons la méditation :
 
 
 
Pendant un temps de silence, je me laisse interpeller : à quoi cela m’appelle-t-il  dans ma vie concrète d’aujourd’hui ?
 
 
Chant : Vienne ton règne
 
 
Vienne ton règne, Dieu, notre Père !
Vienne ton règne sur notre terre !
Vienne ton règne au cœur de nos frères !
 
1. Pour que soient consolés
Ceux qui ont perdu tout espoir
Et que soient éclairés
Ceux qui marchent dans le noir.
 
2. Pour que soient revêtus
Ceux qui tremblent sur les trottoirs
Et que soient défendus
Ceux qui n'ont pas de pouvoir.
 
3. Pour que soient rassemblés
Ceux qui se réclament de toi
Et que soient oubliées
Tant de luttes pour la foi.
 
 
Intentions de prière
 
Nous ouvrons notre prière à la dimension du monde et de l’Eglise universelle. 
  • Seigneur, regarde avec confiance toutes les personnes handicapées auxquelles nous avons été sensibilisées pendant cette semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées. Incite les chefs d’entreprise à mettre en place de nouvelles méthodes pour les intégrer pleinement et valoriser leur travail au sein des équipes. Seigneur, nous te prions.
  • Seigneur, regarde avec tendresse les membres des familles en difficulté, séparées, divorcées du diocèse pour qui une messe est célébrée ce dimanche. Donne ta lumière et ta force aux couples et à leurs enfants qui vivent le conflit et la solitude, pour que leur épreuve se transforme en chemin de vie. Seigneur, nous te prions.

Nous pouvons maintenant chacun partager nos intentions personnelles ou familiales.

 
Notre Père
 
Nous disons cette prière ou la chantons en communion avec toute l’Eglise en prière, et plus particulièrement avec tous ceux pour qui nous venons de prier.
 
 
Temps de silence
 
Avant de conclure, je peux dialoguer avec Dieu et lui confier mon chemin pour la semaine, à la lumière de ce que je viens de recevoir … Comment vivre mes activités à venir en aimant avec les yeux du Christ et en prenant soin de celui qui a besoin d’aide, d’amour …
 
 
Je vous salue Marie
 
Nous terminons cette prière en nous tournant avec confiance vers Marie pour qu’elle porte nos prières. 
Nous disons ou chantons « Je vous salue Marie »  : lien vers le chant
 
 
Conclusion : signe de croix
 
Que le Seigneur nous bénisse, lui qui est Père, Fils et Esprit. Amen.