Paroisses catholiques du secteur pastoral de l'Yvette

Bienvenue !

Temps de prière familial pour le dimanche 15 novembre

Pour ce nouveau dimanche  confiné et sans messe en présentiel dans notre église, nous vous proposons de nous unir pour un temps de prière dans la communion du Christ, chez nous, en famille, ou à défaut seul(e). En cette journée nationale des pauvres, nous prions particulièrement pour les personnes en situation précaire et ceux qui en prennent soin, par leur travail ou bénévolement.
Nous pouvons nous préparer à ce temps de prière familial en installant le lieu de la prière, en imprimant cette feuille, et en recherchant les liens des chants sur ordinateur ou téléphone pour pouvoir les écouter facilement ...
 
Dans notre coin prière, nous pourrons disposer une icône (ou une croix, ou une statuette), ainsi qu’une bougie pour nous rappeler la présence de Dieu au milieu de nous.
Nous pourrons également déposer une représentation de nos talents (un petit objet, un dessin, …) pour illustrer l’Evangile de ce dimanche.
 
 
Signe de croix
 
En union avec les membres de la paroisse que nous ne pouvons plus voir depuis deux semaines, notre évêque, et tous les chrétiens, nous faisons lentement le signe de croix.
 
 
Chant d’ouverture à la prière  : Si le Père vous appelle
 
 
1. Si le Père vous appelle à aimer comme il vous aime
Dans le feu de son esprit, bienheureux êtes-vous !
Si le monde vous appelle à Lui rendre une espérance
À Lui dire son salut, bienheureux êtes-vous !
Si l'Église vous appelle à peiner pour le Royaume
Aux travaux de la moisson, bienheureux êtes-vous !
 
Tressaillez de joie, tressaillez de joie
Car vos noms sont inscrits 
pour toujours dans les cieux
Tressaillez de joie, tressaillez de joie
Car vos noms sont inscrits 
dans le cœur de Dieu
 
2. Si le Père vous appelle, à quitter toute richesse
Pour ne suivre que son Fils, bienheureux êtes-vous !
Si le monde vous appelle à lutter contre la haine
Pour la quête de la paix, bienheureux êtes-vous !
Si l'Église vous appelle à tenir dans la prière
Au service des pécheurs, bienheureux êtes-vous !
 
Temps de silence
 
Seigneur, me voici. Je viens simplement avec ce qui m’habite, mes préoccupations, mes peines, mes joies et les personnes qui sont dans mon cœur. Je te confie mon désir pour ce temps de prière. Ouvre mon cœur à ta Présence, ouvre mes oreilles à ta Parole …
 
 
Introduction aux lectures
 
En ces derniers dimanches de l’année liturgique, la Parole de Dieu nous appelle à être attentifs aux signes de la venue du Seigneur. Dans la lettre de  Saint Paul, ce dernier nous rappelle que nous ne connaissons pas le jour de la venue du Seigneur et nous invite donc à veiller. L’Evangile de ce jour nous invite quant à lui à faire fructifier nos talents et à trouver notre joie dans la fidélité au Seigneur.
 
 
Lecture de la première lettre de Saint Paul aux Thessaloniciens (1 Th 5, 1-6)
 
Pour ce qui est des temps et des moments de la venue du Seigneur, vous n’avez pas besoin, frères, que je vous en parle dans ma lettre. Vous savez très bien que le jour du Seigneur vient comme un voleur dans la nuit. Quand les gens diront : « Quelle paix ! Quelle tranquillité ! », c’est alors que, tout à coup, la catastrophe s’abattra sur eux, comme les douleurs sur la femme enceinte : ils ne pourront pas y échapper. Mais vous, frères, comme vous n’êtes pas dans les ténèbres, ce jour ne vous surprendra pas comme un voleur. En effet, vous êtes tous des fils de la lumière, des fils du jour ; nous n’appartenons pas à la nuit et aux ténèbres. Alors, ne restons pas endormis comme les autres, mais soyons vigilants et restons sobres.
 
 
Psaume 127
 
 
Heureux qui craint le Seigneur !   
 
1. Heureux qui craint le Seigneur
et marche selon ses voies !
Tu te nourriras du travail de tes mains :
Heureux es-tu ! À toi, le bonheur !
 
2. Ta femme sera dans ta maison
comme une vigne généreuse,
et tes fils, autour de la table,
comme des plants d’olivier.
 
3. Voilà comment sera béni l’homme qui craint le Seigneur.
De Sion, que le Seigneur te bénisse !
Tu verras le bonheur de Jérusalem tous les jours de ta vie
 
 
Evangile selon Saint Matthieu 25, 1-13
 
Une personne lit le texte de l’évangile. Nous laissons des mots, des phrases résonner en nous.
 
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole : 
« Le royaume des Cieux sera comparable à dix jeunes filles invitées à des noces, qui prirent leur lampe pour sortir à la rencontre de l’époux. Cinq d’entre elles étaient insouciantes, et cinq étaient prévoyantes : les insouciantes avaient pris leur lampe sans emporter d’huile, tandis que les prévoyantes avaient pris, avec leurs lampes, des flacons d’huile. 
Comme l’époux tardait, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent. Au milieu de la nuit, il y eut un cri : “Voici l’époux! Sortez à sa rencontre.” Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent et se mirent à préparer leur lampe. 
Les insouciantes demandèrent aux prévoyantes : “Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.” Les prévoyantes leur répondirent : “Jamais cela ne suffira pour nous et pour vous, allez plutôt chez les marchands vous en acheter.” 
Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva. Celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres jeunes filles arrivèrent à leur tour et dirent : “Seigneur, Seigneur, ouvre-nous!” Il leur répondit : “Amen, je vous le dis : je ne vous connais pas.” Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. »
 
Méditation proposée par le Père Guy 
 
Nous écoutons la méditation :
 
 
 
Pendant un temps de silence, je me laisse interpeller : à quoi cela m’appelle-t-il  dans ma vie concrète d’aujourd’hui ?
 
Chant : Mille et un talents
 
 
Marcher dans la lumière
Entrer dans la joie du Père
Le cœur en bandoulière
Aller par toute la terre 
De mille et un talents 
Semer l’Evangile au vent 
Serviteurs de Dieu fidèles et bons 
Le Seigneur nous appelle 
Serviteurs de Dieu bons et fidèles 
Au bel ouvrage de sa création
 
1. Seigneur, tu m’as donné, trésor insoupçonné
Tant de richesses à partager
Jésus tu m’as choisi pour être ton ami
Ami aujourd’hui pour la vie.
 
2. Seigneur, tu m’as remis, boostés par ton Esprit
Des talents pour qu’ils fructifient
C’est ma joie, mon bonheur d’être ton serviteur
Je veux y mettre tout mon cœur.
 
3. Seigneur tu nous as dit qu’il est bien grand celui
Qui se fera le plus petit
Ô Père, quel talent, d’être ton enfant
Et de t’aimer fidèlement.
 
 
Intentions de prière
 
Nous ouvrons notre prière à la dimension du monde et de l’Eglise universelle. 
 
  • Seigneur, en cette journée de prière consacrée aux hommes et femmes qui basculent dans la précarité, nous te demandons d'accorder ton soutien et ton réconfort à ceux qui sont sans travail, sans projet pour demain, sans logement, à la rue ou dans des habitats indignes ainsi que les sans-papiers, pour affronter leurs épreuves. Donne aussi ta force et ton espérance à toutes les personnes engagées dans la solidarité à travers les associations.
  • Seigneur, nous te rendons grâce pour tous les soignants, qui avec courage et abnégation se mettent au service de leur prochain et de la société au mépris de leur propre santé. Nous te demandons pour eux force et protection et que ton Esprit les aide à accueillir, soulager, prendre soin de chaque malade. Guide-les et protège-les dans leurs missions.
 
Nous pouvons maintenant chacun partager nos intentions personnelles ou familiales.
 
 
Notre Père
 
Nous disons cette prière ou la chantons en communion avec toute l’Eglise en prière, et plus particulièrement tous les membres de la communauté paroissiale que nous ne pouvons pas voir en ce temps de confinement.
 
 
Temps de silence
 
Avant de conclure, je peux dialoguer avec Dieu et lui confier mon chemin pour la semaine, à la lumière de ce que je viens de recevoir.
 
 
Je vous salue Marie
 
Nous terminons cette prière en nous tournant avec confiance vers Marie pour qu’elle porte nos prières. 
Nous disons ou chantons « Je vous salue Marie »  : lien vers le chant
 
Nous concluons par le signe de croix.