Mars 2019
L Ma Me J V S D
25 26 27 28 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Aucun événement

Homélie de Jean-Marie Burnod pour la Fête de saint Matthieu

La messe de rentrée de la paroisse de Bures a lieu traditionnellement au plus près de la saint Matthieu.
Voici l’homélie de frère Jean-Marie Burnod, prêtre accompagnateur de la paroisse, pour ce dimanche 23 septembre 2018

« Une fois de plus, nous nous retrouvons pour la célébration de la fête patronale de la Saint Matthieu. C’est vraiment l’occasion de nous retrouver tous ensemble pour dire merci, pour prendre conscience de ce que nous sommes, de ce que à quoi le Christ nous appelle.

Et à la manière de saint Paul au début de ses épitres, je voudrais dire merci pour tout ce que nous avons partagé ensemble au cours de ces années. Merci tout spécialement à tous les jeunes et à leurs accompagnateurs pour tout ce qu’ils représentent et qui sont bien l’église d’aujourd’hui. Merci aux scouts qui nous reçoivent ce matin et qui, avec les autres mouvements, sont porteurs de vie et d’espérance pour nous tous. Merci à tous les anonymes qui, dans l’ombre, œuvrent pour que notre communauté chrétienne, dans toutes ses fragilités, permettent de vivre et d’exister. Ensemble, nous avons reconnu le passage dans nos vies, d’un Dieu qui nous invite et nous aime.

Je veux adresser un message tout spécial à tous les nouveaux arrivants sur notre commune. Qu’ils soient les bienvenus. Leur présence est importante pour nous. Elle est source de renouvellement et doit contribuer à nous sortir de nos habitudes. Le monde autour de nous change. Regardez ce qui se passe sur le plateau de Saclay. Cela doit nous pousser à accueillir toute la diversité des situations qui se présentent et à essayer de discerner tout ce qui est porteur d’avenir. Regardez saint Paul dans l’église primitive. Son arrivée a bousculé bien des choses, a ouvert l’annonce de l’évangile à tous les peuples. Si l’église primitive n’avait pas accueilli ce nouvel arrivé, elle se serait complètement sclérosée. Il en est de même pour nous aujourd’hui.

Conscient de cet enjeu, l’équipe pastorale de notre secteur s’est fixé quelques orientations.

Être attentif à tout ce qui germe. Cela a été le thème de notre rencontre de l’équipe pastorale de secteur. Dans un environnement qui bouche et qui change et en pleine mutation, alors que nous avons de nombreux motifs de désespérer, autour de nous, il y a des attentes, des pousses en train de germer, de nombreuses raisons d’espérer. Qu’est-ce qui nous permet de grandir aujourd’hui ? Qu’est-ce qui est porteur d’avenir ?

Et en déclinant de thème, nous avons retenu deux priorités :

Le premier : toucher la diversité des familles. Y compris les familles avec des vieux parents, les familles du grand Mesnil par exemple, être à l’écoute de toutes les situations qui se présentent.

Le second : Être attentif à la présence des jeunes. Cela peut se faire en lien avec la préparation du synode des jeunes qui se prépare. Nous avons rencontré Axel Umnick qui est responsable de la commission des jeunes dans le diocèse. Si des jeunes (18 – 30 ans) souhaitent rejoindre cette commission, ils seront vraiment les bienvenus. Cette commission fait des propositions, a un site internet… En pensant à la place des jeunes, nous avons évoqué aussi leur présence dans nos célébrations, la place importante du scoutisme dans notre secteur (il suffit de regarder ici ce matin), les différents groupes existants.

Dans notre rencontre, nous avons aussi évoqué quelques évènements qui se vivront dans le cadre de notre secteur pastoral : outre les célébrations communes, il sera proposé une retraite spirituelle pour toutes les personnes qui le désirent et qui sera préparé en secteur. Cela se passera le WE du 23-24 mars. Nous reprendrons aussi la démarche de l’après-midi du pardon dans le prolongement de ce que nous avons fait les années précédentes. Cela se passera aux Ulis le dimanche 7 avril. Nous proposerons un pèlerinage d’une journée à Chartres ouvert à tous et qu’il nous faudra préparer. Cela se passera le 8 mai prochain.

Il me semble que pour notre paroisse, nous sommes à un tournant. Nous sommes contraints de bouger, d’évoluer, d’accueillir les différences, de nous renouveler.

Je veux dire merci pour tous ceux et celles qui sont auprès des jeunes. Merci à tous ceux et celles engagés dans la catéchèse et l’aumônerie. Oui c’est une priorité. Merci à Isabelle d’avoir repris le flambeau de la coordination de la catéchèse avec autant de générosité et de compétences et à tous les parents qui la soutiennent et qui soutiennent l’aumônerie.

Merci encore aux scouts, qui tout à l’heure vont vivre le temps des montées.

L’équipe animatrice a fait un travail important, souvent discret et dans l’ombre. Je remercie Michel d’avoir tenu les rênes aussi longtemps et sans lui, je me serai écroulé. Nous avons tous partagé des moments très forts.  Mais le temps est venu du renouvellement. Nous sommes pour cela encore dans le flou. Nous avons besoin de nouveaux acteurs pour rejoindre cette équipe. Il en va de l’existence même de notre paroisse.

L’équipe liturgique aussi cherche à se réorganiser et à se renouveler. Elle a fait, en lien avec le secteur, un travail formidable. Mais, elle aussi, est à un tournant.

A noter que catéchèse, équipe liturgique, équipe animatrice participent chacune à cette triple fonction d’une église Prophète, prêtre et roi. C’est ce qui fait l’essence même de l’église.

Nous avons des richesses mais aussi des faiblesses. Par exemple, nous ne sommes pas très doués dans ce qui concerne la communication, les réseaux sociaux qu’il faudrait utiliser, et si des personnes se sentaient intéressés par cela, ils seraient les bienvenus. Nous avons encore besoin de jeunes animateurs pour l’aumônerie des 4/3 en particulier, année où se vivra le FRAT de Jambville.

Quant au prêtre qui vous est donné, il n’est pas là pour être le grand fait tout. Un prêtre pour le service d’une communauté, c’est quelqu’un qui vient d’ailleurs, qui est envoyé pour partager la parole de Dieu et témoigner que cette parole ne vient pas de nous, qu’elle nous est donnée, que nous n’en sommes pas propriétaires. Envoyé, il est celui qui rappelle que nous appartenons à une famille plus large, à tout un peuple, à un diocèse, à une Église universelle. Il rappelle que nous ne sommes pas propriétaire de notre mission mais que celle-ci nous vient d’un autre, nous est confiée.

Je vous ai souvent dit que je me suis situé auprès de vous comme un mendiant. Mais le prêtre est aussi un passeur. Il a reçu de tous ceux qui l’ont précédé, il transmettra le flambeau à un autre. Le prêtre passe et va passer, mais la communauté reste. C’est bien la communauté qui assure la permanence de la mission. Nous avons besoin de nous réorganiser pour assurer et construire l’avenir. Cela pourra entrainer des changements, et nécessite des renouvellements et, encore une fois, c’est une question de survie pour notre communauté. Nous avons besoin de vous tous pour vivre ce message de service dont nous parlait l’évangile. J’ai bien la conviction que le Christ nous précède au cœur du monde et de la création. Il nous faut nous aider mutuellement à le reconnaitre, et le vivre en serviteur et en frère. »

Frère Jean-Marie Burnod ,ofm

Accueil paroisse Bures sur Yvette

Accueil: 
Du lundi au samedi de 10 h à 12 h en temps normal 
Mercredi et samedi de 10 h à 12 h pendant les vacances scolaires 
Equipe animatrice le samedi de 11h à 12h 
Secrétariat: Agnès Cheymol, les mardi, jeudi et vendredi de 9h à 12h
 
Prêtre responsable de la paroisse de Bures 
Père Jean-Marie Burnod. 06 88 57 82 67 
 
Pendant les vacances : 
Accueil  : les mercredis et samedis à la maison saint Joseph, 8 rue du Général Leclerc, de 10 h à 12 h Téléphone / Fax : 01 69 07 57 40 
 


Agrandir le plan