Eglise Saint Martin Saint Laurent - Orsay

Une église est édifiée à Orsay à la fin du XIème siècle ; c’est celle d’une paroisse confiée aux moines bénédictins de l’abbaye de Longpont sur Orge. 

Les parties les plus anciennes de l’église d’Orsay datent des environs de 1200 : vraisemblablement le chœur avec ses quatre gros piliers, la voûte gothique et le clocher.  

 

Au XVème siècle la paroisse ne compte que 75 à 90 paroissiens. La deuxième partie de ce siècle est une période d’insécurité où les hommes d’armes terrorisent les habitants. A l’époque des guerres de Religion, l’église est pillée en 1591. 

Les troubles de la Fronde occasionnent l’incendie de l’église en 1652 par les troupes loyalistes de Turenne contre le Prince de Condé. Marguerite le Bossu, veuve de Charles Boucher d’Orsay, fait reconstruire la nef (huit piliers) dorénavant voûtée, et dotée d’une toiture plus haute que la précédente. 

Rappelons que c’est en l’honneur de Charles Boucher, prévôt de Paris, que Louis XIV a donné son nom au quai d’Orsay en face du Louvre. Pierre-Gaspard-Marie Grimod, dernier comte d’Orsay, fait reconstruire au XVIIIème siècle la façade de l’église dans le style italien. C’est aussi lui qui, immensément riche, fera agrandir et embellir l’hôtel de Clermont auquel il laissera le nom d’hôtel d’Orsay, notre actuel ministère des Affaires Étrangères. Après la Révolution il mourra dans la misère à l’hôpital des pauvres à Vienne. 

Au XIXème siècle l’église recevra des agrandissements de style néo-gothique : Chapelle de la Vierge (1843), chapelle Sainte-Marthe (1865), chapelle du Sacré-Cœur (1894), chapelle Saint-Joseph - actuellement dédiée à la Vierge de Fatima- (1894). De cette époque datent également la plupart des vitraux et peintures. 

Mobilier : Il faut signaler : 


• les cloches, dont une date de 1562, 


• un bel orgue restauré en 1988, qui remplace celui de 1840, 


• une très belle peinture sur toile, toute récente, du peintre et sculpteur Hervé Vernhes, sur l’histoire de Saint-Martin et le thème du partage : 


     - partage du manteau, de l'amour paternel, maternel, filial, fraternel, de l'accueil de l'étranger, 
     - partage du savoir, partage de la connaissance, 
     - partage du travail, 
     - partage de la fête, 
     - partage de la souffrance 
     - partage de l'amitié dans le cadre d'un jumelage Kempen-Orsay, 
     - partage de la prière. 


• deux statues de chaque côté du chœur : Saint-Martin et Saint-Laurent, les deux saints patrons de l’église. 


• une peinture moderne de Norman Far (1994) représentant les Cavaliers de l’Apocalypse 


• une Pieta dans les fonds baptismaux 

 

 

Pour une présentation complète cliquez ici