Les jeunes Giffois aux côtés de l’Armée du Salut

Cette année encore, les jeunes d’aumônerie de Chevry et Gif ont été présents aux côtés de l’Armée du Salut qui organise la distribution de repas tous les soirs de l’année.  Les jeunes auront ainsi assuré 12 dimanches de décembre à juillet
 
Jusqu’à l’an dernier, la distribution avait lieu non loin de la gare du Nord dans une ancienne caserne. Avec la fin de la mise à disposition de la caserne, la distribution a pu recommencer dans des conditions encore meilleures,  dans le 10ème arrondissement, près de la Place de la République. 130 personnes peuvent désormais s’attabler dans une grande salle plus lumineuse et confortable et une salle d’attente couverte permet aux bénéficiaires des Soupes de Nuit de l’Armée du Salut de patienter à l’abri.
 
Femmes seules ou avec enfants, personnes âgées avec de faibles retraites, travailleurs précaires, migrants, personnes sans abri, ils peuvent à nouveau se restaurer gratuitement tous les soirs entre 18h30 et 20h30 et se mettre à l’abri le temps d’un repas. En France, ils sont près de 4 millions à dépendre de l’aide alimentaire, selon l’Observatoire des inégalités.
 
Voici le témoignage d’une jeune d’aumônerie qui a assuré une Soupe de nuit aux côtés de bénévoles adultes : 
 
« Moi ce que j’ai aimé dans le fait d’aller à l’Armée du Salut c’était déjà de donner aux personnes en difficultés. Mais à la fin de la distribution on se rend compte qu’on leur donne autant que ce qu’ils nous donnent ! Quand on leur sert leur repas la plupart disent un simple merci mais certains sont très reconnaissants et arrivent  à nous faire rire par un simple petit mot. Et quand on repart on a juste envie d’y retourner car c’est vraiment chouette et on voit que ça leur fait plaisir aussi de voir des têtes qu’ils  n’ont pas forcément l’habitude de voir. On se rend compte que ça fait du bien d’aider les personnes qui en ont besoin. »