Secteur pastoral de l'Yvette
Ven 15 décembre à 20h30
Célébration pénitentielle de l'Avent
Paroisse de Chevry
Sam 16 décembre à 17h00
Spectacle de Noël de l'église baptiste
Paroisse des Ulis
Sam 16 décembre à 20h00
Assemblée de Prière du "Coeur de Jésus"
Paroisse de Saclay
Dim 17 décembre à 11h15
Messe PHARE - Avent
Secteur pastoral de l'Yvette
Dim 17 décembre à 16h00
Mise en route baptême
Paroisse d'Orsay
Dim 17 décembre à 17h00
Concert spécial Noël
Paroisse de Chevry
Lun 18 décembre à 20h30
Premiers pas dans la Bible - Cycle 1
Paroisse d'Orsay
Mar 19 décembre à 17h00
Chapelet
Paroisse des Ulis
Mar 19 décembre à 20h30
Rosaire
Paroisse d'Orsay, Secteur pastoral de l'Yvette
Mar 19 décembre à 20h45
Rejoice
Paroisse des Ulis
Mer 20 décembre à 18h00
Rosaire
Paroisse de Chevry
Mer 20 décembre à 20h45
Prière vers Dimanche
Paroisse de Chevry
Jeu 21 décembre à 9h15
Groupe de prière
Paroisse de Chevry
Jeu 21 décembre à 20h30
Rencontres bibliques œcuméniques
Paroisse de Gif-Villiers-Saint Aubin
Sam 23 décembre à 10h00
Temps fort Catéchisme

Annonces

 

Introduction à Amoris Laetitia

"C’est un texte qui a du souffle. Il est réaliste, vrai, dynamisant, plein d’amour… et même de tendresse ! Il s’en dégage une vision positive, bienveillante, joyeuse et en même temps exigeante du mariage et de la famille. » nous dit le Père Guy de Lachaux de l’exhortation apostolique du pape François ...

Accompagnant depuis de nombreuses années des groupes de personnes séparées, divorcées, divorcées remariées, le Père Guy a naturellement suivi de près le synode sur la famille et approfondi l’exhortation apostolique que le pape a écrite à la suite des deux sessions synodales. Pour notre secteur pastoral, il a présenté à Orsay et à Chevry l’ensemble de l’exhortation, en rappelant le contexte de sa génèse, et en nous livrant ses clés de lecture.


Orsay


Chevry

Sans rentrer dans le détail de son exposé, je retiens ces quelques idées fortes :

1. Le Pape écrit avec l’idée que la question de la famille et de son chemin ne doit pas être regardée uniquement au travers de l’Ecriture, ou seulement au travers dela situation concrète des familles, ou simplement au travers de la loi de l’Eglise … Il faut les trois dimensions, les trois ingrédients.  Il n’y a pas de décision prise pour tout le monde, il n’y a pas de loi générale.

2. On passe d’une théologie de l’idéal à une théologie du chemin. Toute famille est en chemin. Dans toute situation, quelle qu’elle soit, il y a toujours un chemin de vie, un chemin de croissance.
 
3. Cinq grandes nouveautés apparaissent dans ce discours du Pape :
 
Le regard que le Pape porte sur la famille : c’est un regard de foi et d’amour, qui rejoint le regard de Jésus et qui appelle à contempler chaque proche avec les yeux de Dieu. Ce n’est pas un regard doctrinal.
La logique du don : l’amour est un don, comme le mariage, le sacrement, les enfants, la dimension érotique, la loi.
La pédagogie divine : c’est la logique de l’accueil et de l’intégration. Dieu ne nous demande pas d’abord d’être conforme, mais nous invite à rentrer dans l’alliance, tel que nous sommes, et à marcher … Il faut donc marcher ensemble, discerner, accompagner et intégrer la fragilité.
Nous sommes tous sous la miséricorde : nous sommes tous sous le péché, et nous avons tous besoin de la miséricorde, nous sommes tous des mendiants de la grâce.
L’attention aux plus fragiles est au centre de son exhortation : comme dans l’Evangile, les pauvres, les faibles sont les préférés de Dieu. Alors nous aussi, nous sommes appelés à avoir un regard privilégié envers les plus fragiles, comme les familles blessées.
 
Pour ceux qui souhaitent commencer la lecture de ce beau texte, le Père Guy recommande d’y aller par petits pas, sans hâte, même s’il se lit facilement, car il faut prendre le temps de le goûter et d’en mesurer la portée. Il y a une réelle progression, 
- depuis la présentation dans les 3 premiers chapitres de la famille à la lumière de la Parole, dans ses diversités concrètes et au travers de l’enseignement de l’Eglise ;
- puis dans les 2 chapitres suivants avec une méditation sur l’amour dans le mariage qui devient fécond ;
- ensuite un chapitre qui aborde des perspectives pastorales en reprenant les travaux du synode ;
- et enfin le chapitre 8, essentiel, sur l’accompagnement, le discernement et l’intégration des fragilités, où le pape demande « que tous soient interpellés ».
 
Les groupes de partage seront une opportunité conviviale pour approfondir cette exhortation apsotolique, à l’aide d’un guide de réunion préparé par l’équipe animatrice de Chevry.
 
Bonne lecture  et bons échanges !